keyboard_arrow_left LA MACHINE DE TURING

THÉÂTRE

LA MACHINE DE TURING

BENOIT SOLÈS

TRISTAN PETITGIRARD

Dates de spectacle
  • mardi 12 novembre / 20h

Dès ans
Durée : 1H30

Tarif

Plein tarif : 48/38/25/10 / Étud. 15


Plan de salle >
 
Billetterie

Guichet: de 9h à 12h30 et de 13h30 à 15h30, de mardi à vendredi (Rue du Théâtre 4)
Téléphone: +41 21 925 94 94

Accessibilité

En 1936, Alan Turing, mathématicien de génie, élabore une théorie que l’on nommera ensuite Machine de Turing, considérée par certains comme l’ancêtre de l’ordinateur. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Turing rejoint les services secrets britanniques et grâce à sa machine, réussit à décoder les messages cryptés des Allemands. Cette découverte raccourcira la durée de la guerre. Contraint au silence par les services secrets et condamné pour homosexualité, Turing se suicida le 7 juin 1954. Destinée tragique à une époque où l’homosexualité était un délit et la marginalité condamnée. C’est pour le ressusciter et, d’une certaine manière, lui rendre justice que Benoît Solès a écrit ce spectacle percutant. Celui-ci commence en hiver 1952, lorsque Turing porte plainte au commissariat suite au cambriolage de son domicile... Voici le destin hors du commun d’un homme injustement resté dans l’ombre et broyé par la «machine» bien-pensante de l’Angleterre des années 50. Un homme qui a changé le monde !
 

4 NOMINATIONS AUX MOLIÈRES 2019 DANS LES CATÉGORIES : THÉÂTRE PRIVÉ, METTEUR EN SCÈNE POUR TRISTAN PETITGIRARD, COMÉDIEN ET AUTEUR FRANCOPHONE VIVANT POUR BENOIT SOLÈS 

 

voir plusvoir moins

Avec
Benoit Solès
Amaury de Crayencour

Texte
Benoit Solès

Mise en scène
Tristan Petitgirard

Coproduction
Atelier Théâtre Actuel
Acmé
Fiva Production
Benoit Solès 

 

Décor
Olivier Prost 

Lumières
Denis Schlepp

Musique
Romain Trouillet

Vidéo
Mathias Delfau

Costumes
Virginie H

Assistante à la mise en scène
Anne Plantey

Enregistrement violoncelle solo
René Benedetti

Voix off
Bernard Malaka
Jérémy Prévost 
 

La Machine de Turing de Benoît Solès est inspirée par la pièce de Hugh Whitemore Breaking the code et basée sur Alan Turing : The Enigma d’Andrew Hodges.